translate

English French German Spain Italian Dutch

Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

mercredi 31 juillet 2013

Les Tombeaux Saâdiens



Ce jardin–cimetières abrite les tombes de marbre des  rois saâdiens et de leurs familles ,enterrés ici à partir du XVIe siècle .Il témoigne de la puissance et du raffinement de la dynastie. Ces tombeaux sont un des seuls vestiges restant de la dynastie saâdienne qui régna entre 1524 à 1659. Au début du 18e siècle , le sultan Moulay Ismaϊl avait en effet décidé de faire disparaître toutes traces de la magnificence de cette dynastie en demandant la destruction de tous les vestiges restant .IL n’osa toutefois pas commetre le sacrilège de détruire leurs sépultures et ordonna que l’on mure l’entrée de la nécropole .le secret demeura bien gardé jusqu'en 1917,date la redécouverte de l’emplacement des tombeaux saâdiens 

L’habitat traditionnel



Les médinas du Maroc abritent , cachés dans un dédale de rues ,des milliers de riads .Ces vastes demeures aux murs aveugles ,ouvertes sur un patio avec un jardin composé de quatre carrés de végétation –plantés  chacun d’un oranger –agrémentés au centre  d’une fontaine font ,depuis une dizaine d’années ,l’objet d’un réel engouement .Autrefois maisons familliales ,la majeur partie d’entre  elles ,en particulier à Marrakech ,ont été rénovées et sont aujourd’hui destinées à la location exclusive ou par chambre .

mardi 30 juillet 2013

Le tapis



Seul ameublement de la tente berbère ,le tapis vient rehausser tous les intérieurs .C’est  sans doute l’une des  plus belles choses que vous pourrez rapporter du Maroc.La laine , triée par les femmes ,est lavée avec la terre argileuse ,bouillie et rincée à l’eau courante .Peignée,blanchie ,elle est ensuite séparée en mèches ,longue ou courtes selon l’utilisation ultérieur ;.Elle est enfin filée au fuseau et tissée.Cette longue préparation occupe une main d’œuvre nombreuse, surtout féminine .L’art du tissage est l’une des plus anciennes traditions des tribus et cités marocaines .

Le Jardin Majorelle


Ces jardins qui abondent d’essences rares ont été créés dans les années 20 en 1931 par le peintre Jaques Majorelle(1886-1962) .Ce dernier pouvait ainsi travailler en toute quiétude dans son atelier ,devenu depuis musée d’art islamique .Laissés à l’abandon après sa mort ,les jardins furent rachetés dans les années 60 par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé qui en ont fait don à la municipalité .Célèbre pour son bleu si particulier,le bleu Majorelle,La villa est entourée par un jardin où vivent de nombreuses variétés d’arbres et de plantes .Les palmiers , bougainvilliers et cactus se mêlent aux bananiers, lauriers …

dimanche 28 juillet 2013

le cuir



Le travail du cuir marocain est réputé en Europe depuis …le Moyen Age !Au  ixe siècle ,des ouvriers chassés de Kairouan et de Cordoue s’installent à Fès.ils sont à l’origine de ce cuir marocain  dont l’exceptionnelle qualité lui vaut d’être exporté jusqu’à Bagdad.Sa notoriété est telle qu’au XVe siècle la langue française adopte le terme de’’ maroquin’’ pour désigner le cuir finement travaillé.


La dinanderie :l'art noble



La dinanderie apparaît au Maroc au XIIe siècle.Elle devient une véritable spécialité à partir du XIVe siècle .Sa réputation ,elle la droit au Sultan Abou Inau qui commanda pour la mosquée Karaouine de Fés de magnifiques chandeliers en bronze ainsi que  des plaques de cuivre pour l’habillage des portes .A cette époque ,on commença à voir apparaître sur les portes des riches familles des heurtoirs en bronze , en cuivre et en laiton ,en forme de main de Fatima ou de pentacle .

Le bois



    Moucharabieh , portes à double vantaux ,plafonds à caissons .midas (plateaux circulaires ou octogonaux utilisés lors des mariages),frises murales ,mobilier ..le bois ouvragé est l’une des gloires de l’artisanat marocain .Fés ,berceau de l’ébénisterie d’art ,a donné au Maroc certains de ses meilleurs artisans .Si cet art à part de entière y est toujours largement pratiqué , il est maintenant représenté dans les autres villes du Royaume par des maîtres ébénistes qui débordent d’imagination .

samedi 27 juillet 2013

La Koutoubia




77 mètres de haut ,près de 13 mètres de large… la Koutoubia, située à l’ouest de la place Jamaâ El Fna , est sans conteste l’emblème de la ville. son nom provient de’’kutubiyin’’ , libraires qui au moyen –âge venaient installer leurs échoppes sur le parvis de l’édifice .selon d’autres sources , son  nom proviendrait  du fait qu’elle  abritait elle – même une immense  bibliothèque ,dans les 6 étages de son minaret .Elle fut construite sur les ruines de l’ancien palais almoravide .Elle fut  achevée sous le règne de Yacoub EL Mansour au XIIe siècle .

la place Jemaâ el Fna



C’est sans conteste le cœur de Marrakech .Conteurs ,montreurs de serpent , diseuses de bonne aventure, musiciens ,vendeurs d’oranges  et marchands ambulants investissent la place pour  le plus grand plaisir des autochtones et des touristes .Depuis mai 2001 ,la place Jemaâ el Fna a été déclarée par  l’Unesco ‘’ chef d’œuvre du patrimoine oral de l’humanité’’.

jeudi 25 juillet 2013

Les Souks



Situés derrière la place jemaa EL Fna .les souks de Marrakech forment un grand labyrinthe , fait de portes  séculaires ,de ruelles fourmillantes et de places chargées d’histoires. l’aventures - c’en est bien une ! - commence Bab Semmarine…passée cette porte  ,On pénètre dans un univers clos ,ombragé et mystérieux avec ses règles et ses codes .Des dizaines de ruelles communiquant par de grandes portes forment un circuit qui se perd dans les profondeurs de la vielle ville .Les boutiques ,minuscules pour  la plupart , se ressemblent sans jamais être identiques ,et proposent toutes sortes de produits artisanaux fabriqués par les mâalems ,leurs ouvriers et leurs apprentis .

La Perle du Sud



On ne peut venir au Maroc sans passer par  MARRAKECH … ce n’est d’ailleurs pas  un hasard si la ville a donné son nom au MAROC .si elle n’en est aujourd’hui plus la capitale ,si son prestige a connu bien des hauts et des bas depuis un millénaire ,au gré des dynasties régnantes,la˝ Perle du Sud ˝ a gardé tous ses attraits.


700 000 personnes vivent à Marrakech ,dont 250 000 en médina .Entourée de remparts en pisé,construits par l’Almoravide Ali Ben Youssef en 1132,cette muraille mesure cinq mètres  de haut et deux mètres d’épaisseur.Elle s’étend sur une longueur d’environ 12 kilomètres.ces murs gigantesques n’empêchèrent  pas les Almohades de s’emparer de la ville en 1147.Après avoir exterminé les derniers Almoradives et rasé la quasi-totalité des monuments ,ces partisans d’un islam pur et dur édifièrent, à leur  tour ,palais et édifices  religieux .la célèbre mosquée  de la Koutoubia ,symbole  de Marrakech ,fut construite à cette époque sur les riunes du palais almoravide . le système d’irrigation de la ville fut perfectionné pour alimenter la palmeraie et les grands jardins